Vers une gouvernance sur l’utilisation des ressources, la biodiversite, le climat

  • Accueil
  • Recherche
  • Vers une gouvernance sur l’utilisation des ressources, la biodiversite, le climat
PresentationMembresPublicationsProjets

L’impact des activités humaines sur l’environnement se traduit par une compétition croissante pour l’accès aux ressources naturelles et par des changements environnementaux et sociaux majeurs. Pour faire face aux conséquences de ces effets, il faut modifier la façon dont les sociétés interagissent. Comment faire face à de tels impacts sans institutions supranationales, ou lorsque le pouvoir de ces institutions est limité ? Est-il alors possible de promouvoir une coordination appropriée entre les agents afin de gérer les questions environnementales ? Comment les préférences individuelles induisent-elles des comportements pro-environnementaux ? L’effet des inégalités sur la coopération est-il positif ou négatif ? Quel est le rôle de l’équité dans la manière dont les politiques environnementales sont conçues ?

Ce groupe de recherche s’attaque à ces défis en s’appuyant sur l’économie politique, la théorie du choix social et l’économie de l’environnement. Plus précisément, nous nous appuyons principalement sur la théorie des jeux, la théorie des contrats, les approches axiomatiques et l’économétrie appliquée.

Les travaux de recherche sont axés sur deux grandes priorités. La première est liée aux spécificités des systèmes de gouvernance : nous analysons l’interaction entre les comportements des agents en interaction et les systèmes de gouvernance, en tenant compte des différentes échelles (locale, nationale, internationale). La deuxième priorité porte sur les préférences des individus et l’effet des inégalités, en particulier les inégalités dans l’accès aux ressources naturelles et dans la vulnérabilité aux changements climatiques.

Recherche

 

Doctorants et post-doctorants

 

Appui

Valuation of ecosystem services and social choice: the impact of deliberation in the context of two different aggregation rules

Sy Mariam Maki, Figuières Charles, Rey-Valette Hélène, Howarth Richard, de Wit Rutger
à paraître
Social Choice and Welfare
Voir plus

What can be expected from mergers after deregulation? The case of the long-distance bus industry in France

Blayac Thierry, Bougette Patrice
à paraître
Review of Industrial Organization
Voir plus

Letting Offenders Choose Their Own Punishment?

Grolleau Gilles, Mungan Murat, Mzoughi Naoufel
à paraître
Kyklos
Voir plus

Does a company’s origin matter in moral judgment?

Dib-Slamani Hind, Grolleau Gilles, Mzoughi Naoufel
à paraître
BRQ Business Research Quarterly
Voir plus

Tous les chemins menaient au Vietnam : La tragédie de Johnson revisitée

Baranets Elie, Pietri Antoine
à paraître
Études internationales
Voir plus

Scandals : a ‘reset button’ to drive change?

Grolleau Gilles, Marciano Alain, Mzoughi Naoufel
à paraître
Organizational Dynamics
Voir plus

The impact of nature video exposure on pro-environmental behavior: An experimental investigation

Ibanez LisetteRoussel Sébastien
2022
PLoS ONE
Voir plus

God did not save the kings: Environmental consequences of the 1982 Falklands War

Panel Sophie, Pietri Antoine
2022
Ecological Economics
Voir plus

Management of common pool resources in a nation-wide experiment

Tisserand Jean-Christian, Hopfensitz Astrid, Blondel Serge, Loheac Youenn, Mantilla César, Mateu Guillermo, Rosaz Julie, Rozan Anne, Willinger Marc, Sutan Angela
2022
Ecological Economics
Voir plus

Les déterminants de la non-conformité et de la perception du fardeau fiscal en France

Blayac ThierryBazart Cécile
2022
Revue Economique
Voir plus

Confronting climate change: Adaptation vs. migration in Small Island Developing States

Cassin Lesly, Melindi-Ghidi Paolo, Prieur Fabien
2022
Resource and Energy Economics
Voir plus

Concertation numérique et aménagement du territoire : coconstruction d’un outil expérimental d’e-débat

Pioch Sylvain, Valette Hélène Rey, Hardy Pierre-Yves, Richebourg Camille, Ollagnon Claire, Estival Philippe
2022
Développement durable et territoires
Voir plus

An empirical analysis of the relationship between innovation activities and job satisfaction among French firms

Grolleau Gilles, Mzoughi Naoufel, Pekovic Sanja
2022
Journal of Vocational Behavior
Voir plus

The unexpected power of negative awards

Celse Jérémy, Frey Bruno, Grolleau Gilles, Mzoughi Naoufel
2022
Kyklos
Voir plus

Why companies might under‐communicate their efforts for sustainable development and what can be done?

Falchi Alice, Grolleau Gilles, Mzoughi Naoufel
2022
Business Strategy and the Environment
Voir plus

A Reference Point Bias in Judging Cheaters

Clot Sophie, Grolleau GillesIbanez Lisette
2022
Journal of Economic Psychology
Voir plus

Number sense, trading decisions and mispricing: An experiment

Roger Tristan, Roger Patrick, Willinger Marc
2022
Journal of Economic Dynamics and Control
Voir plus

The smell of cooperativeness: Do human body odours advertise cooperative behaviours?

Tognetti Arnaud, Durand Valerie, Dubois Dimitri, Barkat‐Defradas Melissa, Hopfensitz Astrid, Ferdenzi Camille
2022
British Journal of Psychology
Voir plus

A Good Servant But a Poor Master: The Side Effects of Numbers and Metrics

Asselineau Alexandre, Grolleau Gilles, Mzoughi Naoufel
2022
Administration and Society
Voir plus

Projection bias in environmental beliefs and behavioural intentions

Clot Sophie, Grolleau GillesIbanez Lisette
2022
Energy Policy
Voir plus

Robbing a robber is not robbing

Dib-Slamani Hind, Grolleau Gilles, Mzoughi Naoufel
2022
The Quarterly Review of Economics and Finance
Voir plus

Does the approval mechanism induce the effcient extraction in Common Pool Resource games?

Yao Koffi Serge William, Lavaine EmmanuelleWillinger Marc
2022
Social Choice and Welfare
Voir plus

The effect of physical disability on group cooperation: Experimental evidence

Tognetti Arnaud, Doat David, Dubois DimitriRomaniuc Rustam
2022
Bulletin of Economic Research
Voir plus

Understanding Dfferences in Peer Reporting Practices: Evidence from Tax Evasion Games in Moldova and France

Romaniuc RustamDubois Dimitri, Dimant Eugen, Lupusor Adrian, Prohnitchi Valeriu
2022
Public Choice
Voir plus

Is body weight better distributed among men than among women? A robust normative analysis for France, the UK and the US

Bennia Fatiha, Gravel Nicolas, Magdalou Brice, Moyes Patrick
2022
Scandinavian Journal of Economics
Voir plus

ECODECEAU – Economie Comportementale appliquée à la gestion de l’eau et des déchets

L’objectif de ce projet est de mettre en place et d’évaluer des mécanismes d’incitation pour réduire la consommation d’eau domestique et améliorer le tri des déchets. Nous concevrons des incitations basées sur des normes sociales (appartenance à un groupe et comparaison avec les pairs) via différents médias (numériques, physiques…) et les testerons au niveau des ménages. L’approche méthodologique combinera économie comportementale et sociologie à travers un projet de recherche collaboratif entre CEE-M et LyRE / SUEZ. Nous nous appuierons sur des approches expérimentales (laboratoire) et empiriques par le biais d’essais contrôlés randomisés (ECR).

GREENGO – Nouveaux instruments de gouvernance pour la transition énergétique : le rôle des ONG

Les organisations non gouvernementales (ONG) sont désormais des acteurs centraux des processus d’élaboration des politiques ainsi que des initiateurs de débats publics sur les besoins des politiques environnementales.

Elles jouent un rôle essentiel dans la politique publique en fournissant aux gens des informations sur l’état de l’environnement dans le monde, en sensibilisant le public aux questions sociales et environnementales et en mobilisant un soutien pour une action politique sur ces questions.

L’objectif du projet est de fournir une analyse et un nouvel éclairage sur le comportement économique et les stratégies des ONG en matière d’environnement

Guet Ndar – Local adaptation at risk on the Barbary Tongue (Senegal)
  • Financement : Key-Initiative MUSE Sea & Coast
  • Durée : 2018 –
  • Contact : WILLINGER Marc

Depuis des siècles, l’habitat des villageois de Guet Ndar (Sénégal) est exposé aux crues du fleuve Sénégal et aux submersions marines. La forte exposition aux risques naturels (submersion, inondation) de la population suggère que ses habitants se sont adaptés à cet environnement unique, par la sélection des variétés génétiques les plus appropriées. Le projet vise à étudier l’hypothèse d’une adaptation locale au risque pour les habitants de Guet Ndar.

L’adaptation locale est possible lorsque trois conditions sont réunies :

  1. la distance moyenne de migration est inférieure à la taille de la zone à risque,
  2. le trait comportemental adapté à l’environnement à risque (tolérance au risque) est transmissible,
  3. vivre dans la zone à risque procure des avantages matériels qui compensent l’exposition au risque.

Il est fort probable que ces conditions soient réunies dans le village de Guet Ndar :

  1. le taux de migration est faible, notamment au sein de la population de pêcheurs qui transmettent leur héritage (pirogues, maisons, …) à leurs descendants, (
  2. le gène ciblé, DRD4, est doté d’une variabilité exceptionnelle et est transmissible,
  3. la zone à risque donne accès à des ressources halieutiques historiquement abondantes.

La zone à risque (langue de Barbarie) est une étroite bande de terre de 250 mètres dans sa plus grande largeur qui s’étend sur environ 900 mètres dans la zone habitée. La quasi-totalité des habitants y sont nés, tout comme leurs ancêtres. Les pêcheurs de Guet Ndar sont réputés pour leur savoir-faire, non seulement au Sénégal mais dans plusieurs pays côtiers voisins, où ils sont souvent recrutés pour transmettre leurs techniques de pêche développées depuis des générations. Les pêcheurs représentent la population cible de notre étude car ils sont les plus susceptibles de s’être adaptés aux conditions locales, une adaptation qui s’exprime par une plus grande propension à prendre des risques par rapport aux non-pêcheurs.

Coordination: Omar Sene & Marc Willinger

Research team: Gwen-Jiro Clochard (CREST, Ecole Polytechnique), Charlotte Faurie (ISEM, CNRS), Guillaume Hollard (CREST, CNRS), Clément Mettling (ISEM, CNRS), Michel Raymond (ISEM, CNRS), Omar Sene (Université Alioune Diop, Bambey , Sénégal), Marc Willinger (CEE-M, UM).

ORDINEQ – La Mesure des Inégalités Ordinales et Multidimensionnelles

En nous appuyant sur la fiction de l’observateur éthique paternaliste, nous proposons de construire des mesures de la performance socio-économique et du bien-être qui

  1. reconnaissent la nature multidimensionnelle du bien-être,
  2. accordent une attention particulière à la distribution et à l’interaction entre les attributs,
  3. tiennent pleinement compte de la nature mesurable des attributs.

Ces mesures permettront de fournir des réponses à des questions d’intérêt pour les décideurs politiques et le grand public, comme les suivantes :

  • Q1. Peut-on affirmer à juste titre que notre système de santé garantit l’égalité d’accès aux soins médicaux quelle que soit la situation des individus ? Un changement d’orientation du système de santé britannique est-il susceptible de réduire les inégalités d’état de santé au sein de la population ?
  • Q2. Les mauvaises performances moyennes des élèves français aux tests PISA s’accompagnent-elles de fortes inégalités dans les distributions des scores, suggérant que le système éducatif français pourrait être doublement inefficace ? Dans quelle mesure les inégalités – pour autant qu’elles soient avérées – en lecture, en mathématiques et en résolution de problèmes sont-elles liées aux caractéristiques socio-économiques des parents et plus généralement à leurs origines ?
  • Q3. La redistribution ex post au moyen de systèmes d’imposition et d’indemnisation progressifs est-elle plus efficace pour réduire les inégalités de revenus à long terme qu’une politique de redistribution ex ante qui taxerait plus lourdement la transmission intergénérationnelle de la richesse ?
RediPref -Les préférences pour la redistribution: fondements, représentation et implications pour les décisions sociales

Le succès international du récent livre de Thomas Piketty (Piketty, 2014, Le Capital au XXIe siècle, Harvard University Press) indique clairement que les inégalités restent une préoccupation majeure dans le monde entier. L’augmentation à long terme des inégalités de richesse documentée par Piketty dans les pays développés est renforcée par les fortes augmentations récentes des inégalités de revenus. Néanmoins, même si nous admettons tous que les inégalités de revenus ont augmenté, des points de vue très différents existent sur les attitudes que les gouvernements devraient adopter à leur égard. Comment les individus perçoivent-ils les inégalités ?

Doit-on considérer toutes les inégalités comme injustes ? Parallèlement à l’aggravation des inégalités de revenu et de richesse, les dernières décennies ont également été marquées par une augmentation des risques sociaux. Ceux-ci trouvent essentiellement leur origine dans les profonds changements de la structure du marché du travail qui s’accompagnent d’une détérioration des taux de chômage. Par conséquent, même si les individus sont préoccupés par des considérations d’équité, il n’est pas clair dans quelle mesure les préférences pour la redistribution peuvent être associées à de tels motifs. La redistribution peut être perçue comme une assurance sociale, et donc l’aversion au risque des individus peut entrer en jeu. Le projet vise à apporter un nouvel éclairage sur les préférences en matière de redistribution, en fournissant une meilleure description des perceptions des individus en matière d’inégalité et de risques sociaux.

Les avantages du projet pour la société seraient de fournir au planificateur social des règles de décision sociale applicables qui reflètent les préférences individuelles en matière de redistribution et qui peuvent être utilisées dans l’élaboration des politiques publiques.

 

Animateur du champ thématique

IBANEZ Lisette

Faculty

See more